De nombreux avantages pour l’entreprise

Le ticket restaurant ou le titre restaurant est un moyen de paiement permettant aux entreprises de financer tout ou partie du repas d’un salarié. Ce titre, également appelé chèque restaurant ou encore ticket resto, est alors devenu une alternative particulièrement intéressante pour les entreprises qui souhaitent mettre en place une cantine d’entreprise pour leurs employés, mais qui ne peuvent pas pour diverses raisons.

Pour toute entreprise, surtout celles ayant une certaine envergure, il est important d’avoir une certaine image de marque, tant au niveau des clients qu’au niveau de ses propres employés. Dans ce répertoire, les œuvres sociales restent un excellent moyen pour entretenir cette image. Et il se trouve que, jusqu’à maintenant, le fait de proposer une cantine d’entreprise à ses employés représente en un sens une œuvre sociale envers ces derniers. Pourtant, ce ne sont pas toutes les entreprises qui peuvent le faire. Souvent, c’est le local où mettre en place la cantine d’entreprise qui fait défaut. C’est là qu’intervient le ticket restaurant, permettant à toutes les entreprises qui le souhaitent de proposer cet avantage non négligeable à ses employés, et profiter en retour de cette certaine image de marque. Ceci dit, le ticket restaurant ne doit entrer en jeu que si l’entreprise concernée ne dispose pas d’un lieu de restauration sur les lieux de travail. Il reste aussi réservé aux salariés (le gérant n’y a pas droit).

Les autres avantages du ticket resto

A part cela, il se trouve que le ticket restaurant est aussi un moyen de bénéficier d’une certaine exonération de charges sociales, pour l’entreprise. En effet, ce titre représente ainsi une rémunération complémentaire pour les employés, et en tant que tel, il ouvre droit à une exonération de la contribution de l’employeur. Mais pour cela, il faut que cette contribution se situe entre 50 et 60% du montant nominal du titre restaurant. Bien entendu, les autorités ont flairé depuis le début le risque que les entreprises utilisent ce moyen pour profiter au maximum de l’exonération d’impôts. Aussi, les règlementations n’ont pas tardé à entrer en jeu. A ce pourcentage de participation s’ajoute donc une limite de 5,33 euros par titre pour 2014 (contre 5,29 euros en 2013 et 5,21 euros en 2010). A noter aussi qu’un seul titre par jour peut être attribué, et aussi que le titre doit uniquement servir pour le paiement d’un repas ou de préparations alimentaires (quoique les fruits et légumes peuvent être concernés).

Suivant

Les avantages du ticket restaurant pour les employés

Les employés ont aussi tout à y gagner avec le ticket restaurant. Déjà, ils ont la possibilité de prendre leur repas dans le restaurant de leur choix, contrairement aux employés d’une entreprise disposant d’une cantine d’entreprise. En effet, ces derniers sont obligés de rester sur le lieu de travail, ou d’aller à chaque fois dans le même local, pour y prendre leur repas. Le ticket restaurant leur permet également de profiter de la contribution patronale allant de 50 à 60% du coût du repas. L’employé n’aura donc plus qu’à payer 40 à 50% de la valeur du titre. Cette contribution constituant une rémunération complémentaire pour l’employé, sera aussi exonérée de l’impôt sur le revenu, dans la limite annuelle de 1364 euros (2013). Dans la plupart des cas, la participation salariale est prélevée sur le salaire de l’employé. Attention, si l’employé ne souhaite pas bénéficier de cet avantage social, il ne peut pas exiger de compensation salariale en contrepartie.

Suivant

Le ticket restaurant profite de la technologie

Depuis toujours, le ticket restaurant prend la forme d’un chèque papier, une forme qui présente toutefois certains inconvénients. Par exemple, lorsque le montant du titre est supérieur à la somme due par le client, le commerçant ne peut pas lui rendre la monnaie. A part cela, la gestion du ticket restaurant est assez laborieuse, tout simplement puisqu’il s’agit de paperasses. La dématérialisation des tickets restaurants n’a alors pas tardé, et les entreprises peuvent désormais opter pour les tickets restaurants sous forme de carte à puce dont le fonctionnement est similaire à celui d’une carte de crédit. Le commerçant pourra même utiliser le même terminal. Grâce à cela, les employés ont désormais la possibilité de payer leur repas au centime près, dans la limite de 19 euros par jour. A souligner que les tickets restaurants en papier restent tout de même utilisables.

Facilitateur pour obtenir des informations sur les accès aux tickets resto